Questions sur le sujet

Concile d'Ephèse - 1

Ses divers noms - 2.3.4

Or américain à Rome - 6

Mosaïques de maîtres - 7.8

La villa de «Mecenas» - 5

Chapelles Papales - 9

Tombe d'artiste - 10

Basilique Sainte-Marie Majeure

Accueil Sainte-Marie
 Au chapitre

Theotokos : Mère de Dieu

Vous pouvez utiliser cette section de différentes manières, individuellement ou en groupe :

Individuellement : Contrôler vos connaissances et vous préparer à les confronter à celles d'autres personnes.
a - Avant de commencer la lecture du sujet correspondant (Sainte-Marie Majeure) essayez de répondre aux questions formulées dans la colonne gauche.
b - La confirmation (ou la réponse) se trouve dans le texte voilé de la colonne droite.
c - Si, sur les 10 sujets proposés, vous n’avez pas obtenu 5 bonnes réponses, vous pouvez lire avec attention l'article correspondant, grâce au lien situé sous la réponse (voir...).
Vous pourrez ainsi rafraîchir votre mémoire ou bien acquérir de nouvelles connaissances.

Note : Il ne s’agit pas d’un simple quiz : le but du jeu est de répondre de façon raisonnée et réfléchie, en donnant une brève explication du contexte.

En groupe : Comme jeu entre deux personnes ou plus, qui ont lu l'article correspondant. Chaque couple, ou groupe, détermine au préalable les règles du jeu (oral ou écrit) et compte les points jusqu'au bilan final. Vous saurez ainsi qui de vous a le plus de connaissances ou le plus de mémoire, car on peut parfaitement se rappeler certaines données sans en connaître véritablement le contexte.

Cyrille d'Alexandrie soutient que Marie est Theotokos, mère de Dieu. Nestorius de Constantinople s'y oppose soutenant que Marie es Christotokos, mère du Christ. L'empereur romain d'Orient, Théodose II, convoque donc un Concile dans la ville d’Ephèse.
Le Concile proclame le dogme christologique de Marie comme Theotokos, « mère de Dieu ».

1 - Pendant la première moitié du 5e siècle, apparaît un conflit dogmatique entre Cyrille, patriarche d’Alexandrie, et Nestorius, patriarche de Constantinople. Comment cette controverse est-elle résolue ?

1 - voir Concile d'Ephèse

2 - Un an après le Concile d'Ephèse, le  nouveau pontife, Sixte III, décide de construire une basilique dédiée à la Mère de Dieu. Sous quel nom la basilique est-elle consacrée et pourquoi ce nom ?

Par reconnaissance historique de la proclamation du Concile d'Ephèse, dans cette première basilique de l'Histoire consacrée à la Theotokos (Mère de Dieu), est conservée une reproduction de la grotte natale de Jésus. C’est ce qui détermine son premier nom, Santa Maria ad Praesepe, (Sainte-Marie à la Crèche).

2 - voir Son nom d'origine

3 - Les paroissiens préfèrent l’appeler Basilique Libérienne, car une vox populi très en faveur du pape Libère (4e siècle) répand une version légendaire originale. Que raconte cette légende ?

Pendant une chaude nuit d'été, la Vierge apparaît au pape Libère et en même temps à un patricien romain. Elle leur dit qu’ils devront construire une église en son nom, là où ils trouveront de la neige. Le pontife et le patricien sortent ensemble et vont inspecter les alentours. En arrivant en haut du mont Esquilin, ils découvrent qu’il a vraiment neigé à cet endroit. Le patricien donne tous ses biens pour faire construire l’église, que le pape Libère consacre à la Vierge. On lui donne le nom de Notre-Dame des Neiges.

3 - voir La légende de la Neige

4 - Elle porte différents noms : Sainte-Marie à la Crèche, basilique Libérienne, basilique Notre-Dame des Neiges. D’où vient alors son nom de Sainte-Marie Majeure ?

Dans une lettre envoyée par le pape Adrien I au futur empereur du Saint Empire Romain, Charlemagne, le pontife souligne l’importance de cette basilique. Il écrit « la basilique de la Mère de Dieu, appelée la Majeure ». Depuis lors, cet adjectif de « Majeure » est adopté pour qualifier cette magnifique basilique, construite selon la volonté de Sixte III.

4 - voir Son nom d'origine

5 - A la fin du 1er siècle av. J.-C., dans les environs de la basilique, il y a une immense villa appartenant à un riche chevalier romain. Qui en est l'heureux propriétaire ?

C'est un ami intime et conseiller d’Auguste : il s’appelle Gaius Cilnius Maecenas, d’où vient le terme de Mécène. C'est un grand protecteur des intellectuels, artistes et poètes qui lui sont contemporains.

5 - voir Première Église consacrée à la Mère de Dieu

6 - Suite aux premières expéditions en Amérique, les rois catholiques d'Espagne donnent de l'or au souverain pontife. Qui est ce pontife espagnol et comment a-t-il utilisé cet or dans cette basilique ?

 La totalité du plafond de la basilique (105 caissons) est recouverte de feuilles d’or des Amériques (peut-être du Pérou), donné en partie par les rois catholiques au célèbre pontife espagnol, Rodrigo Borja, le pape Alexandre VI.

6 - voir Or et cosmatesque

Construites en même temps que la basilique (5e siècle - fin de l'antiquité), elles forment la série pédagogique de mosaïques la plus ancienne connue à ce jour. Celles des parois latérales du Vaisseau Central présentent quatre cycles de l’Ancien Testament. Celles de l’Arc Sacré racontent des épisodes de l'enfance de Jésus et de la « bonne nouvelle », l’évangile.

7 - Les mosaïques des murs latéraux du vaisseau central et de l’Arc Sacré (au-dessus de l'autel papal) ont une importance historique fondamentale. Sont-elles antiques ou médiévales  ?

7 - voir Un catéchisme en mosaïques

Avant la célébration du premier Jubilé chrétien, le pape Nicolas IV charge le grand mosaïste Jacopo Torriti de réaliser une mosaïque pour l’Abside. Dans le médaillon central, le Pantocrator couronne la Theotokos, représentée pour la première fois entourée de ses anges gardiens.

8 - La première grande basilique consacrée à la Mère de Dieu abrite la mosaïque médiévale la plus représentative de la Theotokos et du Pantocrator. Où se trouve cette mosaïque ?

8 - voir Une abside pour la Theotokos

La plus visitée des deux est la Chapelle Pauline. Le pape Paul V construit cette magnifique chapelle pour donner un cadre digne à la très célèbre Salus Populi Romani, Protectrice du Peuple Romain, qui reçoit des millions de pèlerins chaque année.

9 - Sainte-Marie Majeure possède deux magnifiques chapelles, face à face, mais l'une est beaucoup plus visitée que l'autre. Pourquoi ?

9 - voir Chapelle Pauline

10 - Par son talent et sa force créatrice, Gian Lorenzo Bernini est un sculpteur et architecte comparable à Michel-Ange. Il repose ici à Sainte-Marie Majeure. Où se trouve sa sépulture ?

Bernini décède en 1860, à l’âge de 82 ans. Son fils Domenico, chanoine de cette même basilique, le fait enterrer selon sa volonté, sous une simple dalle de marbre blanc au niveau du sol, dans le vaisseau droit entre la Chapelle Sixtine et l'Autel Papal.

10 - voir Tombes d'Artistes

Mise à jour : Juin 2019

 Marcelo Yrurtia

Martine Ruais