Églises, basiliques et cathédrales

Dans aucune autre ville du monde, le visiteur ne trouvera autant d'églises qu’à Rome, des centaines « chapeautées » par une énorme cathédrale, qui est aussi une basilique, et auxquelles s’ajoutent des dizaines de basiliques chrétiennes... De plus, en visitant les forums on y trouvera également des basiliques bien antérieures au christianisme : celles appelées païennes. Tant de choses, et en si peu de temps, finit par confondre le visiteur, qui se posent beaucoup de questions... En quoi les Églises se différencient-elles des basiliques et des cathédrales ? Pourquoi en plus des basiliques chrétiennes il y a aussi des païennes ? Etc... Au cours des visites, ces questions attendent des réponses, qui parfois ne viennent pas.

Basilique gréco-romaine Églises domestiques Cathédrale Basilique chrétienne  Histoire

Le terme église vient du grec ekklesia (latinisé comme ecclesia) et signifie Assemblée, congrégation des fidèles à une doctrine religieuse, réunis pour en faire la profession. Donc, à l'origine on ne l’attribuait pas à un bâtiment, mais à la réunion (ou congrégation) des personnes d'une doctrine religieuse spécifique, et en particulier des disciples du Christ, dont le nom signifie Messie en grec.

Basiliques païennes avant la lettre

On qualifie généralement les basiliques du Forum romain de « Païennes », mais en réalité elles sont romaines ou impériales. Les termes « Païen » et «Paganisme» apparurent beaucoup plus tard, à la fin du 4e siècle.

Par l'édit de Thessalonique (février 380), l’empereur romain Théodose déclara le christianisme de l’Église Romaine « religion officielle de l'empire ».

Onze ans plus tard, le même Théodose interdit la profession des cultes ne correspondant pas à l'église de Rome. C'est ainsi que les prêtres appartenant à d'autres religions et sectes furent obligés à quitter les villes pour s’installer dans les « paghi », les campagnes environnantes. On les appela païens, et le paganisme sera tout ce qui concerne leurs cultes, leurs coutumes et leur culture.

La cathédrale

Depuis la fondation de l'Église, la première grande basilique chrétienne est la Basilique de Saint-Jean de Latran, où le pape, évêque de Rome, a son siège (chaire/cathèdre ). Le terme grec Cathedra (καθέδρα, siège) nous arrive par le latin avec le sens de chaire = trône pour dignitaire. Jésus a dit : « Les scribes et les pharisiens sont assis dans la chaire de Moïse » (Matthieu  23, v.2). C'est cette "chaire" qui peut être soit apostolique, soit pontificale ou magistrale (de magister, maître), qui deviendra celle de l'évêque et lui donnera son nom de Cathédrale (voir dans Glossaire Chaire - Cathédrale).

Ce terme s'étendit à tous les évêques de l'institution. Selon qu’elle dépende d’un archevêque de la cité ou d’un évêque patriarche, elle est appelée métropolitaine ou patriarcale.

Il faut rappeler que, en Italie, les cathédrales sont appelées généralement Duomo, terme venant directement de Domus, la maison par excellence, celle de Dieu.

La basilique chrétienne

Lorsque l'empereur Constantin et le pape Miltiade décidèrent de construire un grand bâtiment pour l'Église (rencontre et rassemblement des chrétiens), il n’existait aucune architecture préexistante dans ce domaine. Par conséquent, ils décidèrent de prendre comme modèle les énormes basiliques du Forum Romain. C’est ainsi qu’apparut la première grande église chrétienne (l'actuelle Saint-Jean de Latran) qui hérita du nom de Basilique à cause de son modèle «gréco-romain». Bien des siècles plus tard, quelle qu'en ait été la structure architecturale, les autorités ecclésiastiques donnèrent le titre de Basilique aux églises d’importants sanctuaires, tels que Assise et Lourdes.

Les églises domestiques

Les premiers chrétiens de Rome se réunissaient dans des maisons appartenant à des membres éminents de la Communauté. Ces réunions avaient pour nom domus ecclesiae (réunions domestiques). Les ecclesiae (églises) étaient précisément ces réunions.

Les maisons où avaient lieu ces domus ecclesiae se nommaient Tituli, dérivé du nom latin Titulus, inscription indiquant sur le devant de la maison le nom du propriétaire, qui en général était un prêtre.  À la fin de la longue période de persécutions (début du 4e siècle) et à partir de la liberté de culte émise par Constantin, les lieux où se tenaient les domus ecclesiae devinrent des églises paroissiales, et le nom de son prêtre propriétaire -le Titulus- fut remplacé par celle d'un martyr ou d’un Saint. En unifiant les termes ecclesia (congrégation) et ecclesiae (lieux où se déroulaient les réunions) nous utilisons aujourd’hui le terme église pour indiquer l'édifice et Église pour désigner l'institution...

La Basilique gréco-romaine

Elle est d’une architecture simple. D’origine grecque, elle est composée d'une salle rectangulaire de grande dimension. Les Grecs l’utilisaient dans l'Agora pour administrer la Justice et centraliser les activités commerciales. Le peuple fréquentait ces « marchés » pour effectuer ses achats, mais profitait aussi de ce grand espace pour se promener et se rassembler à l'abri du soleil et des intempéries. Aujourd'hui, ce serait un grand centre commercial, avec boutiques, bars et ministères d'état.

Dans le Forum, les Romains développèrent les mêmes activités administratives, sociales et commerciales, mais ils n’avaient pas l’habitude d’installer leurs marchés dans des espaces couverts.

Au début du 2e siècle av. J.-C., l'art et la culture hellénique orientale arrivent à Rome par la Magna Grecia (Grande Grèce), le sud de l'Italie. Et c’est ainsi que, dans le forum déjà antique, on introduit ce nouvel édifice, la Basilique.

Les premières basiliques romaines datent de la fin du 2e siècle av. J.-C. : la basilique Porcia (-185), l’Emilia (-179) et la Sempronia (-170). A l’époque impériale, certains empereurs construisirent aussi leurs propres basiliques, dans les Forums appelés impériaux.

Sur la base du plan rectangulaire de la Basilique « païenne »,

on ajouta les bras de la Croix (le transept) et on accentua l'abside,

déterminant ainsi la structure de la basilique chrétienne.

Basilique Julia (de Jules César, 54 av. J.-C.) - Forum Romain

Mise à jour : Juin 2019

 Marcelo Yrurtia

Martine Ruais